Si nous parlions de l’alimentation bio pour la cantine des écoles

Publié le: 29 juillet 2015

L’alimentation bio, mais quelle est donc cette formule ? C’est une manière de manger d’une façon plus saine. Et pourquoi ? Parce que lorsque nous mangeons bio, nous tirons meilleur profit des éléments naturels qui composent chaque aliment qui se trouve dans notre plat. Rien que pour cela, nous devons faire des efforts pour intégrer l’alimentation bio dans notre mode de vie. Plus important encore, nos enfants qui sont encore en pleine croissance et qui méritent de profiter au mieux des bienfaits des aliments non contaminés par les divers produits chimiques utilisés dans l’agriculture et l’élevage industrialisé doivent consommer des aliments bios même lorsqu’ils ne sont pas à la maison. Pour cela, le projet d’instauration des règles d’alimentation bio dans les cantines a été énoncé depuis une bonne dizaine d’années. Qu’en est-il aujourd’hui, et allons-nous atteindre le but estimé ?

Pourquoi ce projet est-il encouragé ?

Pourquoi ce projet est-il encouragé

Intégrer l’alimentation bio dans les cantines des écoles est un projet très encouragé par le gouvernement français. La première raison est d’ordre sanitaire. Comme le taux d’obésité ne cesse d’augmenter dans les pays où l’industrialisation des aliments s’accroit, la première solution serait d’attaquer le problème à la racine. Donner de la nourriture bio aux enfants dans les cantines scolaires de la maternelle jusqu’en terminal fait partie de ce plan d’attaque, car la nourriture bio expose moins les plus jeunes et les adolescents aux risques de prise de poids.

Ces jeunes gens redécouvriront également les produits rustiques de leur région avec l’alimentation bio à l’exemple du rutabaga ou de l’épeautre qui sont toujours produits dans l’agriculture biologique. Avec le minimum de savoir-faire des cuisiniers de la cantine, la consommation de la nourriture bio, nourriture qui est très riche en goût grâce aux méthodes adoptées pour les mener à maturation, aidera ces jeunes âmes à apprécier les légumes et les fruits. En effet, comme il est assez difficile de faire manger fruits et légumes aux enfants, l’éducation alimentaire de l’école pourra les aider.

La présence de la nourriture bio dans les cantines scolaires est également encouragée, car grâce à cette nouvelle mode de consommation, les producteurs agricoles et les éleveurs des terroirs auront plus de facilité à vendre leurs produits. Cette politique encourage également l’adoption de l’élevage et de la culture bio par les petits producteurs. Sur un point de vue économique, cette solution entre dans le profit de tous. En effet, grâce à cette démarche les producteurs auront des clients fixés et pourront à leur tour faire valoriser le partenariat avec des prix concurrentiels.

Comment intégrer l’alimentation bio à la cantine ?

En premier lieu, le projet doit être initié par les parents d’élèves. Depuis ces dix dernières années, l’initiative a toujours été prise par les parents d’élèves soucieux du bien-être et de la santé de leurs enfants. Pour y arriver, il faudra réunir l’association des parents d’élèves. Ceux qui sont les plus avisés sur le sujet doivent informer et sensibiliser les membres de l’association. Lorsque tous se mettent d’accord sur l’instauration de l’alimentation bio dans la cantine de l’école, le mieux serait de créer un conseil spécial pour le lancer et pour pérenniser le projet.

En deuxième lieu, chaque membre du conseil « alimentation bio pour la cantine de l’école » aura à se renseigner sur les producteurs locaux ou les fournisseurs régionaux sur leur capacité à produire des aliments certifiés par la charte bio à la cantine de l’école. Il faudra avoir une première idée sur le prix des produits à acheter et sur le prix du transport. Il faudra également se renseigner sur la fréquence des récoltes et sur la quantité de production de chaque récolte par trimestre. Le mieux serait de préétablir un petit calendrier des possibilités d’approvisionnement de la cantine par trimestre.

En troisième lieu, il faudra établir un projet à l’écrit. Le projet énoncera les buts du conseil spécial, les faisabilités du projet basées sur les informations recueillies sur le terrain, les aspects financiers du projet ainsi que les possibles requêtes de changement dans les façons de cuisiner les repas bios, etc. Pour présenter le projet, il faudra mobiliser le maire de la ville, le directeur de l’école et les responsables de la cantine. En outre, les acteurs concernés par le lancement du projet pourront prendre appui auprès des structures d’aide créées à cet effet.

Quels sont les points à tenir en compte ?

Quels sont les points à tenir en compte

Afin de réussir cette conversion de restauration dans la cantine, le projet présenté aux membres décisifs doit être bien solide. Ceci implique une sensibilisation de ces personnes à convaincre au cours de la présentation. En outre, il faudra penser aux producteurs qui proposent les meilleurs prix pour que le projet puisse durer. Il ne faut donc pas tout de suite contracter avec les gros producteurs de produits bios en ligne. Le mieux serait de contracter avec les producteurs locaux pour réduire le coût des transports.

L’école pourrait aussi faire une demande de terrain à l’État justifiée par la nécessité de production personnelle de légumes bios pour approvisionner la cantine tout au long de l’année. L’aboutissement de cette demande permettra à l’école de réduire considérablement les différents frais nécessaires au projet d’alimentation bio pour la cantine.

Ce projet est bien ambitieux, car il s’agit d’une grande conversion. Toutefois, les cantines des écoles peuvent avoir l’appui de plusieurs organismes spécialisés dans la promotion de l’alimentation bio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *