Le shiitake, un champignon étonnant

Publié le: 22 juillet 2014

Appelé communément Lentin comestible par les Français, le shiitake constitue une espèce de champignon très particulière. Il est parfumé. Les Chinois connaissaient les champignons, notamment le Lentin comestible depuis des millénaires. Toutefois, la consommation du Lentin comestible n’a été affirmée qu’en l’an 199 avant notre ère. À l’époque, les Chinois ont offert un spécimen de cette plante à nombreuses vertus à l’empereur du Japon. Tout comme le cordyceps, cette plante était réputée pour sa capacité à lutter contre la fatigue. Elle a été utilisée non seulement pour concevoir des recettes de cuisine, mais surtout pour soigner des patients. Dès le XIe siècle, les pays asiatiques, notamment le Japon avaient su développer et améliorer la culture de cette plante. Toutefois, les Occidentaux n’en cultivaient que très tardivement.

 

Compositions du shiitake

shiitakeLe shiitake était traditionnellement utilisé par les médecins chinois pour assurer une meilleure longévité à ses patients. Ceux qui ont des soucis avec leur virilité ou leur fonction sexuelle en font également recours. Tout comme le cordyceps, il peut y remédier. À part cela, les pratiquants octroient cette plante à leurs patients afin qu’ils puissent disposer d’une bonne endurance physique. Le champignon shiitake constitue une source de fibres considérable.

Il est composé de sucres complexes polysaccharides de type beta-glucan, et dispose d’une importante teneur en vitamine B5. À part cela, il possède un taux assez important en vitamine D, B2, B3, B5 et PP. Aussi, il est très riche en minéraux, notamment en sélénium, en cuivre (champignon séché ou cuit), en zinc, ou en phosphore (champignon séché).

 

Les bienfaits du shiitake

Il est le second champignon le plus cultivé au monde en raison de ses nombreuses vertus.

 

Lutte contre le vieillissement

Un redoutable antioxydant, il est doté d’une quantité importante de phénoliques. Ce qui lui permet de garantir la protection à long terme des cellules. Considéré comme un remède de longévité, ce champignon étonnant, il est classé au 5e rang des plantes antioxydants les plus puissantes en Taiwan. Une étude est en cours pour déterminer s’il pourrait également servir pour soigner les cellules cancéreuses, car il dispose de nombreux éléments lui permettant d’assurer ce rôle. Les recherches se poursuivent dans ce domaine.

Le shiitake pousse principalement sur un chêne asiatique connu sous le nom de « shii », et il est très apprécié en raison de sa texture très douce, son goût boisé, et ses vertus nutritives.

 

Le cas du cholestérol

Très riche en fibres, il contribue incontestablement à réduire le taux de lipide dans le sang. Il est important de savoir qu’un taux élevé de cholestérol peut provoquer une impuissance, un accident vasculaire cérébral, un infarctus, une artérite des membres inférieurs. Ce qui implique que, la consommation de ce champignon à vertus miraculeux peut réduire les risques de la production de ces maladies pouvant être fatale à un individu. À noter que les personnes ayant un taux de cholestérol élevé doivent s’abstenir à consommer du tabac et doivent réaliser des activités physiques régulières et adaptées.

 

Les bienfaits du shiitake dans la lutte contre les microbes

En principe, les champignons contiennent des composants antibactériens et antifongiques. Pour le cas du shiitake, il est doté de lentinane, de la lenthionine, et de l’acide oxalique. Ces éléments contribuent à assurer la fonction antibactérienne et antifongique de ce champignon.

Au Japon comme en Chine, le lentinane contenu dans ce champignon est extraie, purifié puis concentré pour fabriquer un médicament stimulant. Dans ces pays, la médecine classique l’utilise pour renforcer le système immunitaire des personnes cancéreuses faisant l’objet de chimiothérapie. Elle en fait de même pour les patients atteints de maladie pouvant affaiblir leurs systèmes immunitaires telle que le Sida.

 

Préparation de la solution anti-âge

Il n’est pas indispensable de consulter un professionnel en la matière pour obtenir une solution anti-âge à base de Lentin comestible. Vous pouvez en préparer chez vous. Il suffit de se procurer de ces quelques ingrédients : 1 ou 2 shiitakes (secs ou frais), une pincée de curcuma, une pincée de poivre, une pincée de semences de fenouil (de persil ou de céleri), une cuillère à café de tamari, une cuillère à café de crème de coco.

Ainsi, il faut mélanger le curcuma, le poivre, les semences de fenouil (écrasées) et le champignon dans un bol contenant de l’eau froide. Laisser frémir et infuser pendant quelques minutes avant de parsemer de persil ou de feuille de céleri finement hachés. Par la suite, il faut verser le tamari et enfin de la crème de coco. Ce mélange est très riche en vitamines. L’idéal est d’en consommer avant chaque repas.

 

Recette au shiitake

champignon shiitakeLe champignon shiitake est utilisé en cuisine pour concevoir des plats chauds ou froids. Particulièrement pour les champignons frais, il convient de bien les cuire de manière à ce qu’ils soient bien moelleux. L’idéal est de le cuire dans une poêle avec un couvercle. Les champignons n’ont nullement besoin d’être épluchés ou brossés. Il suffit de bien les laver pour leur assurer une bonne hygiène. Ce champignon peut servir comme base ou complément de recette. On peut également en faire du gratin, de la tarte. À noter qu’on peut le consommer cru et en faire un plat de salade aux fines herbes. Toutefois, pour réussir la salade, il faut que le Lentin comestible mariné dans la sauce se repose pendant plus d’une heure. Pour le cuisson, vous avez l’embarras du choix car il se cuisine sauté, grillé, cuit à l’étuvée ou au four selon vos goûts.

Pour information, le champignon shiitake constitue une espèce non toxique. Toutefois, sa consommation exige de la prudence. Il faut savoir qu’une donnée récente a permis de comprendre que la toxicité de cette plante a été sous-estimée. En effet, elle peut provoquer une diarrhée passagère chez les personnes sensibles. Ces dernières peuvent faire l’objet de ballonnements intestinaux s’ils en consomment de manière non modérée. Aussi, ce champignon peut générer des démangeaisons de la peau, notamment de la toxicodermie en raison de sa propriété immunologique. Bien que ce cas soit généralement très rare, il ne doit pas être négligé en raison de la sévérité de sa manifestation. Les professionnels dans ce domaine le déconseillent également aux personnes sous médication pour fluidifier le sang ou celles qui sont sous anesthésiants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *