La maca une solution étonnante pour retrouver son tonus sexuel

Publié le: 14 janvier 2014

La maca du Pérou est une plante vivace maraîchère apparentée au radis ou au navet qui ne pousse que dans les régions très extrêmes des hauts plateaux des Andes et dont la racine est traditionnellement utilisée depuis des millénaires pour ses propriétés nutritionnelles et médicinales. Bien que la culture de la maca ait été peu à peu abandonnée au cours des années 1960 et 1970 au profit de l’agriculture industrielle, la demande croissante en Amérique du Nord et en Europe ces dernières années poussa les autorités péruviennes à lancer un programme encourageant la reprise de cette culture traditionnelle.

macaEn effet, cette plante est surtout connue pour être un aphrodisiaque naturel que les Incas considéraient comme sacré et utilisaient pour favoriser la fertilité et la virilité car il possède de puissants effets stimulants sur l’activité sexuelle.

D’abord réservée aux élites et aux soldats pour les fortifier lors des batailles, les Indiens l’utilisèrent aussi pendant les périodes de famine ou pour combattre les températures excessives, notamment les hivers rudes. Par ailleurs, la médecine traditionnelle péruvienne traitait également l’affaiblissement du système immunitaire, l’anémie, la tuberculose, les troubles menstruels, les symptômes de la ménopause, la constipation, les douleurs articulaires ou encore la dépression grâce au maca séché.

 

Un puissant aphrodisiaque

Un traitement contre les problèmes sexuels

Lorsque les premiers éleveurs espagnols s’installèrent au Pérou, les indigènes leur conseillèrent de donner de la maca aux animaux qui avaient du mal à se reproduire. C’est ainsi que les occidentaux découvrirent que la maca du Pérou, ou maca rouge, favorisait la production d’hormones sexuelles et décidèrent de l’utilisait comme aliment aphrodisiaque au même titre que le gingembre.

Ainsi, chez l’homme la maca augmente les performances sexuelles en accroissant le désir et la vigueur sexuelle en procurant un tonus sexuel améliorant la force de l’érection et l’endurance. De plus, la maca agit sur d’autres problèmes sexuels masculins tels que l’impuissance mais aussi la libido en baisse des personnes sous antidépresseurs. Enfin, la maca ne possède aucuns effets secondaires indésirables et permet d’augmenter non seulement la quantité de sperme mais aussi sa qualité, ce qui permet de faciliter la mobilité des spermatozoïdes et donc d’améliorer la fertilité.
Par ailleurs, chez la femme la maca augmente considérablement la sensibilité ainsi que la fécondité et aide également à retrouver un tonus sexuel, permettant ainsi de remédier à la frigidité.

 

Des résultats nuancés

Cependant, certaines études tendent à prouver que la maca n’est pas réellement un aliment aphrodisiaque mais que ses effets sur le tonus sexuel résulteraient de son action tonique sur l’ensemble de l’organisme. En effet certains scientifiques pensent que la maca bio, tout comme le ginseng rouge, est une plante adaptogène.

 

Une plante stimulante

Une plante agissant sur la vitalité, la force et l’énergie

Déjà chez les Incas, la maca était utilisé pour redonner de l’énergie et de la vitalité. C’est pourquoi elle était consommée par les soldats afin de leur donner de la force et du courage en stimulant leur virilité. Cependant, ses bienfaits ne s’arrêtent pas là. En effet, la maca soulage toute fatigue qu’elle soit globale, nerveuse ou inexpliquée en favorisant un sommeil réparateur ainsi qu’en amélirant la résistance de l’organisme au froid. Pour finir, la maca est considéré comme un stimulant du corps notamment en aidant le développement de la masse musculaire.

Un aliment nutritif

En quechua, une langue inca, « Ma » signifie « cultivé en montage » et « Ca » signifie « nourriture fortifiante ». Ainsi, la maca fut dans un premier temps cultivé pour sa valeur nutritionnelle. Le tubercule était consommé frais, comme la patate douce, ou était séché pour être conservé plus longtemps. Pour être séchées, les racines de maca doivent rester exposées au soleil à haute altitude pendant plus de deux mois afin de ne pas perdre toutes leurs propriétés.

Elle est ensuite broyée et la poudre ainsi obtenue est ensuite consommée sous forme de gruau, de galettes ou de crèmes sucrées. Encore de nos jours, la maca tient une place importante dans l’alimentation des péruviens des hauts plateaux pour sa valeur énergétique.
En effet, la maca est très riche en vitamines B et C, ce qui en fait une source très importante d’énergie. De plus, elle permet de combler les carences en calcium des paysans péruviens qui ne peuvent trouver cet élément essentiel dans la viande ou le lait qui reste pour eux des denrées très onéreuses.

 

D’autres vertus moins connues

Une protection contre certaines maladies

maca bioLa maca agissant comme un stimulant du corps, elle permet de lutter contre l’affaiblissement du système immunitaire et donc de prévenir les risques de cancer. Cependant, elle permet également de traiter les problèmes de prostate et de faire baisser le taux de cholestérol. C’est en partie pour cela que la maca bio est bénéfique pour la santé des artères ainsi que pour l’irrigation sanguine et la diminution de la tension artérielle mais favorise aussi la perte de poids en influençant l’élimination des graisses tout en régulant leur absorption et en les transformant en carburant musculaire.

Par ailleurs, comme toutes les plantes de sa famille, la maca rouge est réputée pour être un anti-cancer en agissant sur les enzymes. De plus, la maca du Pérou se révèle également être une alternative naturelle et sans effets secondaires pour lutter contre les effets du vieillissement en protégeant par exemple les cartilages et en évitant la dégradation osseuse ainsi qu’en luttant contre l’arthrose et l’ostéoporose.

 

Une protection contre le stress

La maca contient du magnésium et des omégas 3 utiles à l’équilibre du système nerveux et renforçant l’activité intellectuelle autant au niveau de la mémoire qu’au niveau de la concentration tout en stimulant également le renouvellement des neurones, ce qui pourrait prévenir la maladie d’Alzheimer.
Par ailleurs, la maca rouge est un excellent antistress car il permet de combattre la fatigue physique, morale et mentale ainsi que l’anxiété et la dépression. De plus, elle permet aussi favoriser l’endormissement ainsi qu’un sommeil calme et réparateur, ce qui aide à lutter contre les troubles du sommeil liés à un état d’anxiété ou de stress.

Une plante diminuant les maux liés à la ménopause

En plus d’être un aphrodisiaque naturel, la prise de maca bio avant la ménopause permet de corriger un cycle menstruel irrégulier, d’agir contre la sécheresse vaginale mais aussi contre les bouffées de chaleur, les sautes d’humeur, la diminution de la masse musculaire et la baisse du désir sexuel.
De même, pendant la ménopause, la maca diminue certains maux qui y sont liés tels que l’anxiété, la dépression ou les dysfonctionnements sexuels.
Enfin, outre son action contre la ménopause, la maca en poudre peut apaiser les règles douloureuses et améliorer le confort urinaire.

La maca est bien plus qu’un simple aphrodisiaque naturel car elle est également d’une grande aide pour le système nerveux, pour faire face à de nombreux maux causés par le stress, pour combattre certaines maladies mais aussi et surtout pour redonner toute forme de vitalité aux personnes manquant d’énergie et lutter efficacement contre le stress. La maca bio s’achète actuellement sous forme de farine, de granules ou de gélule et peut se consommer dans un yaourt ou un jus de fruit, sur une tartine de confiture, dans une compote de fruit ou dans une boisson chaude, en évitant le café.

Il est également possible d’ajouter de la maca en poudre à la fabrication de votre pain, à hauteur de 60 grammes pour un kilo de farine. L’essentiel est avant tout de consommer la maca bio de la façon la plus saine possible. En ce qui concerne le dosage, il est recommandé de prendre une dose de 300 à 550 milligrammes 2 à 3 fois par jour en évitant de consommer de la maca sur une trop longue période tout en faisant des pauses d’une semaine toutes les trois semaines. Enfin, si il n’est relevé aucun effet secondaire, cette plante ne doit pas être utilisée à haute dose ou sur une période dépassant trois mois d’affilée et il est recommandé de ne pas en prendre en cas de problèmes cardiaques ou de tension artérielle élevée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *