Intégrer la menthe à votre pharmacie naturelle

Publié le: 9 janvier 2016

La menthe est la plante médicinale la plus connue dans le monde entier. Dans les temps anciens, les Égyptiens, les Romains et les Grecs l’utilisaient pour soulager plusieurs maux. Aujourd’hui, vulgarisée et adoptée par plusieurs adeptes, que ce soit pour usage culinaire ou pour usage thérapeutique ou encore comme additif aux produits de nettoyage de la maison, cette plante mérite qu’on s’y intéresse une nouvelle fois pour définir ses réelles vertus. Donc, blog alimentaire bio vous propose la petite carte de la menthe pour vous permettre de l’intégrer à votre corbeille à pharmacie naturelle.

 

Composition chimique de la menthe

Composition chimique de la menthe

La menthe a des effets positifs sur la santé si elle est prise à bon escient, car elle contient un taux non négligeable d’antioxydants. Toutes les variétés de menthe, que ce soit la menthe poivrée, la menthe hybride, la menthe sauvage, la menthe verte, la menthe pouliot ou la menthe d’eau contiennent les éléments qui suivent : vitamine C, fer, divers acides-phénols, triptènes, flavonoïdes et acide rosmarinique.

Nous le savons bien, la vitamine C est une alliée de taille contre la fatigue et le fer est un élément essentiel à la formation des globules rouges. Les acides phénols quant à eux sont les éléments anti oxydatifs qui combattent les radicaux libres. Ils aident donc le système immunitaire à combattre les maladies auto-immunes.

Les triptènes sont des éléments chimiques qui peuvent participer à la régulation des hormones, car ils agissent sur le système endocrinien. Les triptènes donnent à la menthe ses propriétés anti stress et relaxant. Les flavonoïdes pour leur part sont de bons alliés dans la lutte contre les maladies cardio-vasculaires comme contre certains cancers.

L’acide rosmarinique est un élément que l’on retrouve en grande quantité dans la menthe poivrée. Il s’agit d’un antioxydant qui agit comme protecteur des cellules du cerveau. C’est un acide qui permet de renforcer la mémoire à court terme et à long terme. Cet acide est également présent dans le romarin, comme l’indique son nom.

Utilisation thérapeutique de la menthe

Utilisation thérapeutique de la menthe

La menthe est un bon remède contre le rhume, la toux et les états grippaux à cause de sa propriété antiseptique. En cas de rhume, toux et maux de gorge, il faudra faire bouillir une poignée de feuille de menthe poivrée dans un litre d’eau ; à inhaler le matin après le petit-déjeuner et le soir avant de se coucher. Une infusion de menthe chaude à prendre deux heures avant chaque repas est également efficace contre les états grippaux.

Pour venir à bout des indigestions, la menthe est également efficace. Le lendemain d’un repas copieux, vous pouvez faire infuser quelques feuilles de menthe dans 200 ml d’eau. Faites tiédir l’infusion et ajoutez-y le jus d’un citron vert ; buvez cette boisson deux heures avant le petit-déjeuner. Vous pouvez également boire la même boisson deux heures après un repas lourd ou riche en gras. Le soir, évitez d’y ajouter le citron.

Pour la régulation des états anxieux, faites une décoction de menthe avec un litre d’eau minérale et une poignée de menthe fraîche ou séchée. Prenez un verre de cette boisson au réveil et attendez deux heures avant de manger, un autre verre à 10 heures, le troisième verre à 16 heures et le dernier verre deux heures après le repas du soir. Pour les personnes les plus anxieuses, ajoutez quelques feuilles de menthe à votre dessert.

Pour guérir, calmer et assainir une peau irritée à cause d’une piqûre d’insecte, il faudra broyer une petite poignée de feuilles de menthe dans un mortier. Appliquez en cataplasme la patte obtenue et laissez agir pendant une heure avant de rincer. Finalement, contre les céphalées, prenez un morceau de sucre et versez-y une seule goutte d’huile essentielle de menthe ; à renouveler toutes les cinq heures si nécessaire.

Précaution à prendre

Précaution à prendre

Bien que la menthe soit une plante médicinale efficace contre un certain nombre de maladies, il ne faut pas en abuser. La première précaution à prendre est la règle des deux heures. C’est à dire, il faut attendre deux heures avant et après un repas pour prendre une infusion de menthe, car cette plante aurait également tendance à bloquer l’absorption du fer par les intestins si elle est prise entre ce laps de temps indiqué. Cette règle s’applique notamment aux personnes anémiques et à celles qui souffrent de fatigue chronique.

En outre, les personnes ayant un problème de reflux gastrique, les femmes enceintes, les personnes ayant un problème d’hypertension, les asthmatiques, les personnes qui souffrent d’épilepsies doivent s’acquérir d’un avis médical avant de suivre une quelconque cure de menthe. D’ailleurs, il est conseillé de venir auprès d’un naturopathe, d’un pharmacien ou d’un médecin avisé avant de se lancer dans un traitement basé sur la menthe, surtout si vous envisagez d’utiliser de l’huile essentielle de menthe pendant la cure.

Achat et conservation de la menthe

Achat et conservation de la menthe

Pour avoir les meilleures feuilles de menthe, vous pouvez aller chez une herboristerie. Vous y trouverez des feuilles fraîches ainsi que des feuilles séchées. Pour conserver les feuilles fraîches, lavez-les, enveloppez-les dans du papier alu et mettez-les dans le bac à légumes de votre réfrigérateur. Pour les feuilles séchées, il suffira d’un bocal bien sec à disposer dans un endroit éloigné des humidités. Toutefois, pour ne pas vous ruiner, achetez des plants de menthe en pot que vous arroserez régulièrement pour une récolte généreuse tout au long de l’année.

 

La menthe est donc la plante fétiche de ceux qui aiment avoir à portée de main un remède passe-partout. En outre, mis à part la menthe, vous pouvez utiliser du charbon végétal activé pour lutter contre les problèmes de digestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *