Huile de coprah, dans quels cas l’utiliser ?

Publié le: 10 mars 2014

L’huile de coprah est extraite de la pulpe comestible de la noix de coco. Aussi appelée huile de coco, c’est un produit aux multiples vertus. Découvrez justement dans quels cas cette huile peut être utilisée et quelles sont les précautions à prendre pour profiter de tous ses bienfaits.

 

Huile de coprah, présentation

huile de coprahL’huile de coprah est extraite de la pulpe de noix de coco bio laquelle est comestible. A noter d’ailleurs que cette chaire est appelée « coprah ». Egalement dénommé huile de coco, ce produit se caractérise par sa texture solide qui se calque à la température ambiante. L’huile de coprah, qui dégage une agréable odeur de coco, doit cette particularité à sa forte teneur en acides gras saturés. Cette caractérise la rapproche d’ailleurs de la graisse d’origine animale.

Du fait de ses particularités, l’huile de coprah est surtout employée dans le domaine de l’alimentaire. Elle entre dans la confection de sucreries, de pâtisserie et de friture. Dans ce cas, les spécialistes utilisent généralement de l’huile de coprah hydrogénée ou partiellement hydrogénée. Dans ce cas, cette graisse se révèle plus solide qu’à l’origine. Il est important de souligner que le procédé d’hydrogénation provoque la formation de gras. Ces derniers auraient des effets encore plus négatifs sur la cholestérolémie si l’on effectue une comparaison avec les gras saturés qui sont pourtant déjà néfastes. Mais cela reste encore à démontrer.

L’huile de coprah que l’on retrouve sur le marché fait généralement l’objet d’un processus de raffinement et de désodorisation. De cette manière, on obtient une huile blanche, dégageant un parfum neutre et qui résiste bien à l’oxydation. Elle est plus intéressante que l’huile de coco vierge pour les personnes qui veulent profiter des bienfaits du coco sans l’odeur du coco laquelle est considérée comme trop forte par certains.

 

Savon à l’huile de coco

L’huile de coprah bio présente un intérêt certain dans le domaine de la fabrication de savon. Ceci tient du fait qu’elle renferme une quantité élevée d’acide laurique. Il s’agit d’un acide gras saturé qui se distingue par une chaîne de carbone assez courte. Après saponification, il se dissout vite et facilement dans l’eau. Cette caractéristique est très appréciable puisque l’acide laurique permet d’obtenir une superbe mousse douce et onctueuse.

En plus d’être agréable, un savon à la graisse de coprah affiche une forte capacité nettoyante. Cette spécificité peut néanmoins devenir un inconvénient. En effet, si un savon renferme trop de graisse de coprah, il peut devenir agressif et dessécher la peau. Si vous fabriquez vous-même vos savons, n’en utilisez pas plus de 30 %. De cette manière, votre savon sera doux tout en vous faisant bénéficier des bienfaits de l’huile de coprah bio. A tout cela s’ajoute la solidité de l’huile de coco : elle contribue à la dureté de votre savon. Pour obtenir un produit de qualité optimale, cette huile se marie bien avec l’huile d’olive, l’huile de palme et le beurre de karité.

 

Huile de coprah et ses effets bénéfiques sur la peau

Cette huile fait de véritables merveilles sur la peau. Elle protège et nourrit à la fois. Une application régulière permet de prévenir la déshydratation. Elle peut être utilisée dans le cadre d’un programme de soin des peaux sèches abimées. L’huile de coprah soulage les peaux sujettes aux gerçures et aux crevasses. Elle peut aussi rendre sa souplesse à l’épiderme. Les savons qui en contiennent peuvent être utilisées par tous et toutes, peu importe le type de peau.

Cette huile se présente sous diverses formes. On peut y faire appel pour la conception de savons faits maison en ayant recours à la saponification à froid. Pour chouchouter le corps, elle s’utilise sous la forme de baume fondant. Il est également possible de l’employer pour exfolier et nourrir en même temps. Enfin, c’est une huile qui peut être utilisée pour bronzer ou pour réparer l’épiderme après une exposition au soleil.

 

Comment utiliser l’huile de coprah ?

D’abord, il est nécessaire de souligner que c’est une huile qui devient solide lorsque les températures sont au dessous de 25 °C. Il faut savoir que cela n’a pas de répercussion sur sa qualité. Pour le rendre plus liquide, il est tout à fait envisageable de réchauffer son contenant, au bain-marie par exemple.

Pour l’utilisation proprement dite, l’huile de coprah peut être associée avec des huiles végétales ou des huiles essentielles. Vous pouvez aussi en verser dans la phase huileuse dans le cadre de la fabrication de cosmétiques faits maison.

 

Huile de coco pour cheveux

L’huile de coprah est excellente pour vos cheveux. Nourrissante, elle lisse les tiges capillaires. La chevelure retrouve son éclat naturel. Les cheveux sont, en outre, renforcés. Cette huile végétale s’utilise pour tous les types de cheveux : bouclés, secs, frisés, ternes, fourchues… Je rappelle également que vous pouvez mettre de la spiruline dans vos cheveux, car elle est également bourrée de bienfaits pour vos cheveux.

On ne manquera pas de citer les propriétés anti-poux de l’huile de coco. Ce produit tue ces petites bestioles indésirables pas un phénomène d’asphyxie. On la retrouve souvent parmi les ingrédients de produits anti-poux. Elle peut être associée à d’autres huiles comme celle de lavandin ou de géranium pour éradiquer les poux.

En pratique, appliquez l’huile de coprah sur l’ensemble des cheveux et en mettre une plus grande quantité au niveau des pointes. Massez ensuite le cuir chevelu et recouvrir la crinière avec une serviette chaude. Pour profiter de toutes les propriétés bénéfiques de l’huile de coprah bio sur les cheveux, il est recommandé de la garder toute une nuit. Réaliser un ou deux shampoing au réveil.

 

Existe-t-il un danger de l’huile de coprah ?

Certains évoquent un éventuel danger de l’huile de coprah sur la santé et pointent notamment du doigt les acides gras de chaînes moyennes qu’elle contient. L’assimilation de ce type d’acides gras est plus facile par rapport aux acides gras dont les chaînes sont longues. Cela pourrait avoir des répercussions néfastes sur le taux de cholestérol dans le sang. Néanmoins, il n’existe pas encore d’études scientifiques qui prouvent solidement cela. D’ailleurs, l’huile de coprah aurait des propriétés intéressantes pour la santé : l’acide caprylique et laurique qu’elle contient lui confèrent des propriétés antimicrobiennes et antivirales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *