Bien conserver ses aliments

By | 25 novembre 2015

Nous avons souvent recours à la réfrigération pour bien conserver ses aliments. Cette technique de conservation n’altère en aucun cas la saveur et la texture de l’aliment. Seulement, elle ne permet pas de conserver une denrée alimentaire de plus de trois jours.

Il existe d’autres procédés de conservation qui permettent de garder un aliment plus de trois jours. Découvrez à travers cet article les autres techniques de conservation qui sont utilisés par les industriels en agro alimentation et que vous pouvez utiliser chez vous.

La conservation alimentaire par la chaleur et par le froid.

stocker-conserver-alimentsLa chaleur peut être un moyen de détruire les micro-organismes contenus dans un aliment pour ralentir son altération. Le goût et la texture de l’aliment sont conservés même si les aliments sont amenés à une température très haute. La pasteurisation, l’appertisation et l’upérisation sont des techniques de conservation par la chaleur. La différence entre ces techniques est la température à laquelle est chauffé l’aliment avant d’être refroidi brusquement.

La pasteurisation est utilisée par les industriels pour conserver le lait ou les jus en briques. Elle consiste à chauffer l’aliment à une température entre 65 et 100 °C. Pour faire des jus à la maison, vous pouvez avoir recours à la pasteurisation.

Pour la conservation par le froid, on peut distinguer la réfrigération, la congélation et la surgélation. Le froid peut ralentir et arrêter l’activité microbienne. Mais il est à souligner que le froid ne le supprime pas, ce qui fait qu’une fois l’aliment à une température ambiante, l’activité microbienne reprend. La réfrigération est la plus courante parmi ces procédés, elle consiste à placer l’aliment à une température entre 0 et 4 °C. La congélation et la surgélation sont des procédés mettant les aliments à une température négative allant jusqu’à -18 °C.

 

Les autres techniques de conservation.

Il est possible de garder plus longtemps un aliment en éliminant sa teneur en eau. Pour cela, les différentes techniques utilisées sont le séchage eu four ou au soleil, le fumage, la lyophilisation et la swellification.

Après la déshydratation, il est conseillé de prévoir un stockage spécifique pour éviter la réhydratation. Ces procédés de conservations sont beaucoup utilisés pour conserver des viandes et des fruits. L’ajout d’un agent conservateur permet aussi de conserver plus longtemps un aliment. Les additifs peuvent être traditionnels comme le sel ou le salpêtre, mais peuvent aussi être chimique comme l’hydroxyde de soude ou le dicarbonate de diméthyl.

L’ajout de ce produit conservation peut modifier le goût et la texture de l’aliment. La fermentation est un procédé de conservation biologique qui permet de conserver les aliments en les modifiant. On distingue la fermentation alcoolique et la fermentation lactique. La fermentation est destinée à la production du yaourt, du fromage et des boissons alcoolisées.

Enrober un aliment d’un mélange contenant des substances antibactériennes comestibles permet de garder plus longtemps la fraîcheur et la texture d’un aliment. Les industriels font recours aussi à la conservation sous vide ou sous une atmosphère protectrice pour conserver certains aliments. Ce procédé ralentit l’activité microbienne et empêche l’aliment de se détériorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *